Prof doc au 7ème ...art!

Publié par Prof-doc en CDI (collège)

Une nouvelle page qui proposera quelques pistes de réflexion, de travail possibles et spécifiques pour les professeurs documentalistes dans le cadre de collège au cinéma. Une passion au service des élèves.

Un bain culturel possible! Une action complémentaire du travail d'analyse de l'image.

A propos de...

"Benda Bilili" de Renaud Barret et Florent de la Tullaye

Projet : Films, documentaires et prise de notes.

Films, documentaires et prise de notes.

Publié le 6 mai 2014 par Prof-doc en CDI (collège)

A l'occasion de la projection du formidable film "Benda Bilili!" des réalisateurs Renaud Barret et Florent de la Tullaye, j'ai proposé à mes collègues de français une lecture du film avec prise de notes pour les 3èmes, occasion de (re)voir quelques techniques.

Avant tout, je dois dire que participer au dispositif collège au cinéma est toujours enrichissant et me permet comme professeure documentaliste de proposer aux élèves une ouverture culturelle complémentaire au film, de créer des liens entre les disciplines (français, histoire des arts, histoire, géographie, les domaines culturelles (entre films et littérature par exemple...), mais aussi de travailler la lecture de l'image ainsi que les techniques de recherche documentaires.

Je suis avec assiduité et passion les stages qui sont animés par des intervenants aux formations différentes, toujours sérieux. Ces interventions me nourrissent. Pour plus d'informations, par exemple : http://collegesaucinema.blogs.laclasse.com/

Un film, un documentaire, une prise de notes.

  • Il fallait que les élèves comprennent le contexte historique du film- celui de la RDC. Une nécessité renforcée par l'actualité judiciaire en lien avec le génocide rwandais. Lire ou relire à ce propos les récits de l'écrivain-journaliste Jean Hatzfeld ou l'écouter ici http://www.franceculture.fr/personne-jean-hatzfeld.html

  • J'avais envie de faire connaître l'excellente émission "le dessous des cartes" http://ddc.arte.tv/ et je savais pouvoir trouver un appui éclairant à ma présentation grâce à elle.

  • Il me semblait important que les élèves apprennent à prendre des notes sur images filmées, non seulement pour savoir le faire (!) mais aussi pour réfléchir à "comment prendre des notes utilement?" mais aussi ces compétences me semblaient importantes vue l'évolution de l'enseignement.

Avant la diffusion du film.

  • Nous analysons avec mes collègues de français, l'affiche avec les élèves (Une heure).

  • Séance de deux heures s'en suit.

Activité 1.

- Localisation de la République Démocratique du Congo (RDC), du Rwanda mais aussi actualité oblige de la République centrafricaine ainsi qu'un point historique qui rappelle les quarante ans d'affrontement dans cet espace avec en particulier le génocide de 1994.

Activité 2.

- Proposition d'un petit tableau récapitulatif. Les élèves surlignent les mots, les connaissances qu'ils n'ont pas.

- Les élèves relisent le tableau.

Activité 3.

  • S'appuyant sur les connaissances précédentes les élèves écoutent en prenant des notes le dessous des cartes. Très vite, des difficultés apparaissent.

- Certains arrivent à prendre quelques notes,

- Certains décrochent du fait de l'impossibilité du retour arrière.

On fait le point pour essayer de dégager une stratégie.

Les élèves notent qu'ils sont comme prisonniers de la consigne dans cet exercice. L'idéal serait de pouvoir le gérer à leur rythme en utilisant la technique.

Mais bon le travail se fait avec le vidéoprojecteur du CDI...

Donc on arrive à la conclusion qu'il faut écouter une première fois, puis une seconde fois avec des pauses. La première lecture permettra de repérer les moments importants avec carte, explication, mots, la deuxième permettra de compléter le tableau.

Très vite apparaît une des difficultés de la recherche documentaire : la méconnaissance totale d'un sujet, de ses grandes lignes compliquent la démarche même si il s'agit de trouver des informations avec un guide précis. Un minimum de culture générale semble nécessaire, un cadre.

Nous reprenons le documentaire du début une première fois. Puis deuxième diffusion avec pause régulière et crayon pour compléter le tableau

Pendant le film.

Activité 4.

Un élève, un thème, une carte mentale.

Chaque élève devait relever sous forme de carte mentale un thème spécifique du film, thème tiré au sort. Les informations devaient uniquement être issues du film.

Exemples de thèmes :

La capitale : Kinshasa. présentation

Activités économiques

Climat

Les Habitats

Petits métiers des adultes. Exemples causes

petits métiers des enfants orphelins ou pauvres. Exemples causes

logement (pauvres, riches, handicapés)

infrastructures – Transports

Conditions sanitaires

Élections en juillet 2006 : président ? Climat politique : slogan de ce président / affiches propagandes /véhicules blindés

Sécurité /insécurité quotidienne

La richesse à Kinshasa

les musiciens

Les enfants

Roger, le shégué

Les lieux de répétition

Papa Ricky

les femmes

Jouer de la musique

les chansons

les handicaps

Grand bonheur de "prof doc" lorsque l'un des élèves m'a demandé si il pouvait classer les idées avec le questionnement quintilien.

Après le film.

Un documentaire, des questions, une prise de notes.

Activité 5. Reprise de la technique de prise de notes à partir du petit documentaire : Retour d'images. Kinshasa, images 'une capitale ». http://www.transmettrelecinema.com/video/kinshasa-images-dune-capitale/

Cette fois, je leur propose de lire une série de questions de façon à ce que leur concentration et leur attention se fixent précisément sur ce qui est à chercher.

Puis on choisit de voir une première fois ce petit documentaire et de le rediffuser pour répondre aux questions.

Enfin, je leur donne une fiche « culture informationnelle » qui fait" un" point sur documentaire/fiction et surtout qui propose quelques conseils pour faciliter la prise de notes, conseils qui s’appuient sur les deux types d'exercices faits mais est aussi une mise en parallèle (mise en commun?) de deux types de prise de notes sur support papier, support "images animées"!

PS : j'ai adoré le film. Nombre d'élèves aussi. Et là, au cœur de l'émotion, est bien entendu l'essentiel !

Prof doc au 7ème ...art!

Publié dans collège au cinéma