Copier-coller, copier-reformuler, copier-créer : un exemple de séquence (2)

Publié le par Prof-doc en CDI (collège)

Bilan !

J'ai organisé la séance 2 de la façon suivante :

  • le groupe classe a été partagé en deux :  la première moitié des élèves ont repris leur résumé sur les ordinateurs, la deuxième moitié devait noter individuellement les mots qu'évoquaient pour eux « Hiroshima ». Les groupes ont basculé à mi-séance.
  • Consignes données pour la chanson par le professeure de musique :

1. choisir ou créer une musique (plutôt des percussions)

2. se créer des contraintes stylistiques ( vers, rimes, …)

3. Partir d'un personnage pour raconter « Hiroshima »

4. le texte sera chanté, slamé ou dit au choix.

5. Les élèves pourront pour la création produire une chanson en groupe de deux ou trois.

  • Pour les « nourrir », je leur ai lu différents extraits littéraires (témoignages ou fictions) ou extraits poétiques issus des ouvrages suivants :

1. Tamiki, Hara « Fleurs d’été », page 70, Actes Sud – Collection Babel et poésie

2. Masuji Ibuse « Pluie noire » (folio)

3. Hisahi TOHARA « il y a un an, Hiroshima » (Arléa)

Références complémentaires données :

  • (Témoignages d’hibakusha- victimes irradiés) http://www.franceculture.fr/emission-les-grandes-traversees-pourquoi-fukushima-doc-visages-d%E2%80%99hibakusha-rediffusion-1er-aout-2005
  • Gen d'Hiroshima de Keiji Nakazawa
  • Le pays des cerisiers de Fumiyo Kouno (Kana)
  • Les mille oiseaux de Sadako de Eleanor Coerr (Milan)
  • L'enfant d'Hiroshima de Isoko et Ichirô Hatano (gallimard- folio junior)

Enfin, nous avons repris ensemble à l'oral les principales informations en répondant aux questions quintiliennes et en créant des liens (exemple : Hiroshima et sa fonction militaire, comparaison Japon /Allemagne nazie («Lebensraum», politique expansionniste...) afin de bien préparer l'oral HDA.

 

Conclusion :

  • Le silence était très attentif, sérieux … Les élèves ont rapidement complété leur document … Ceux qui écrivaient en informatique leur résumé parfois se sont retournés, les mots étaient alors plus fort que tout...
  • Le travail d'accompagnement d'écriture des résumés a été très important pour moi (!) mais a rassuré les élèves, leur a donné confiance. Pour certains, j'ai pu accompagner leur progression jusqu'à cinq fois... Je les reprends une dernière fois pendant les vacances.
  • Lorsque les élèves n'ont pas d'ordinateur à la maison, ils ont travaillé sur les postes informatiques du collège. Le délai accordé est plus long.
  • Le professeur d'histoire intéressé par le projet leur a donné en avance par rapport à son programme un schéma qui reprend de façon plus détaillée cet événement historique.
  • Cette action a vraiment été riche et multidimensionnelle abordant au-delà du rappel et de la mise en pratique des compétences info- documentaires, des compétences d'écritures, littérature, histoire, citoyenneté (responsabilisation et autonomie dans le travail, éléments de réflexion par rapport à cet événement exceptionnel, réflexion plus générale par rapport aux « Survivants » ...)

 

  • Le temps de lecture complété par une évocation du contexte historique restera comme un des moments fort d'enseignement de cette année.

J'attends avec impatience l'écoute de leur création musicale.

 

 

Présentation schématique de la séance 2
Présentation schématique de la séance 2

Présentation schématique de la séance 2

Commenter cet article