Rachel Hausfater au CDI : un échange tout d'émotions! Action spécifique : création de bandes annonces littéraires animées.

Publié le par Prof-doc en CDI (collège)

Toujours dans le cadre de la fête du livre de Montbrison, avec le soutien du CRILJ-Loire, de ses bénévoles et le soutien financier du foyer socio-éducatif du collège, une classe de 6è et une classe de 3è ainsi que les élèves de l'atelier lecture du collège ont pu rencontrer R Hausfater.

  • Principe pour tous un bain de lecture :

  • Les 6èmes ont pu lire jusqu'à six romans. Chaque lecteur a pu se retrouver dans les thèmes abordés (adolescence, histoire de la Seconde guerre mondiale... ) abordés de façon parfois drôle « Gigi en Egypte » ou bien émouvante « Viola violon » ou « l'Ombre ». « Dany dit non ! » a remporté un franc succès !

  • Le professeure de français a choisi pour les 3èmes:

Le garçon qui aimait les bébés, Thierry Magnier - Mars 2003

Dans la rue du bonheur, perdue, La Martinière jeunesse, Confessions - Mars 2005

Pourquoi ça fait mal ?, Thierry Magnier - Mars 2005

Un soir, j'ai divorcé de mes parents, Thierry Magnier, Roman - Mars 2009

Quand elle sera reine, Thierry Magnier - Février 2008

La danse interdite, Thierry Magnier, 2000, réédité en 2006

  • Productions demandées aux élèves.

Classe de 6ème et 3èmes :

  • Les mots de l'émotions : chaque élève a exprimé ce qui l'avait touché dans sa lecture. (Lecture d'extraits ou souvenirs de lecture).

  • Nous avons préparé des questions portant sur le métier d'écrivain, son écriture, ses écrits.

  • Travail d'oral : savoir dire, interpréter ses extraits et ses questions.

Classe de 3èmes :

  • partenariat documentation /français /musique :

mise en voix, en scène d' un extrait de « Dans la rue du bonheur, perdue », sur avec un accompagnement musical choisi et joué par un talentueux duo. Chacun a mis une part de soi pour dire, interpréter ce temps de l'adolescence. Emotions palpables des adultes présents.

  • A la manière d'une page de carnet intime, créations artistiques et littéraires des élèves :

une photographie en image et en mots du ressenti des livres lus. Expression subjective par leur choix de dessins, collages, citations mais aussi argumentation, positionnement objectif en expliquant leur choix.

  • Puis, l'auteure a pu découvrir les book trailers - bandes annonces littéraires animées, réalisées sur le web 2.0.

Ces films d'animations portaient sur la lecture qui avait le plus touché les élèves : « le garçon qui aimait les bébés », « Un soir, j'ai divorcé de mes parents », « Pourquoi ça fait mal ? » … Bien choisir ses mots, les bonnes images, les couleurs judicieuses, savoir faire résumé incitatif, savoir citer un extrait expressif, donner envie de lire le livre, respecter le droit d'auteur (…), savoir utiliser l'outil « powtoon », autant de compétences en jeu.

C'est ce travail que j'ai souhaité mettre en place et ai suivi. Un pari réussi malgré les obstacles techniques au collège! En fait, jamais nous n'avons pu nous connecter au collège sur powtoon pour faire le travail. Je n'ai pu obtenir aucune réponse auprès des différents interlocuteurs contactés sur cette impossibilité.

Seul le visionnement des book trailers réalisés a été possible au collège. Les élèves ont donc dû travailler chez eux en parfaite autonomie. La fiche de travail  (j'espère!), l'intérêt des élèves, la facilité d'utilisation de powtoon ont fait le reste! Chaque groupe a su faire montre d'autonomie, de responsabilité et de créativité. Un élève a même créé un « tuto »...

  • Ces booktrailers seront visibles sur E-sidoc.

Je les ai montrés à des groupes d'élèves présents au CDI : l'effet a été immédiat. Vision attentive suivie d'emprunts !

En bref :

Le jeu des questions réponses a donné lieu a un échange riche, spontané et intéressé sur ce monde des livres dans lequel ils ont su « plonger » avec bonheur ! R Hausfater a répondu avec drôlerie, ou sur le ton de l'intimité parfois confiant par exemple ses malheurs d'élèves, ou bien sur un mode plus grave abordant la tragédie de la Seconde guerre mondiale en lisant un album « Le petit garçon étoile », (…), avec franchise sur ses bonheurs et surprises d'écrivain.

Rachel Hausfater, une écrivain forte, drôle et touchante !

Un auteure à lire certes, mais aussi à rencontrer!

 

Pour les bandes annonces littéraires animées avec "powtoon", en savoir plus- ma sélection :

Un prezi que je n'ai pas utilisé (créé après mon travail )mais qui peut guider tout enseignant désireux d'en savoir plus !

Un book-trailer d'éditeur réussi :

http://www.gallimard-jeunesse.fr/Catalogue/GALLIMARD-JEUNESSE/Grand-format-litterature/Romans-Ado/Quelques-minutes-apres-minuit

Des Book-trailers d'élèves :

Ma prise en main de powtoon : création d'une bibliographie « Halloween »

http://www.powtoon.com/show/cWEZqqmxd84/halloween-2014-que-faire/

  • Article critique et perspective : un article de réflexion intéressant sur la trahison des book trailers... Le book trailer: est-ce un bon choix? Oui, si l'on voit le taux d'emprunt qui suit une diffusion! Concernant l'acte de lire lui-même : question ouverte.

http://blogs.lexpress.fr/cafe-livres/2010/04/19/le_poids_des_mots_la_trahison/

La lecture de cet article m'incitera peut-être à proposer un prochain travail totalement «oral», comme une empreinte orale : à la recherche de la voix de l'auteur(e)...

 

Ci-dessous un exemple de bande annonce littéraire d'un de mes élèves.

Consignes:
écrire un résumé, des mots clés, une citation, donner en une phrase ou deux envie de lire le livre, citer les sources.

Commenter cet article