Référent numérique, professeur(e) documentaliste: "oui ou non"?

Publié le par Prof-doc en CDI (collège)

Pour moi, cela a été : "Oui"!

* Car j'étais d'une certaine façon RUPEN* (ie  Référent pour les Usages PEdagogiques Numériques) sans le savoir depuis quelques temps déjà! En effet comme la plupart des collègues,  je faisais au quotidien une (... grande!) partie du travail attendu par cette nouvelle appellation.

Par exemple :

  1. Veille numérique, partage des ressources disciplinaires. Au collège par exemple :

-ressources netvibes en SVT

-ressources HDA sur le scoop it du CDI.

  1. Choix sur les ressources numériques (ex/ encyclopédie universalis junior ou pas et pourquoi?) et réflexion sur l'organisation des ressources mises à disposition (cf schéma sur l'espace numérique du CDI http://didacdoc.monblog-doc.overblog.com/2013/10/2013.-espace-num%C3%A9rique-du-cdi-mise-%C3%A0-jour.html)

  2. Réflexion sur l’intérêt pédagogique de l'intranet, de l'ENT à partir des séances pédagogiques mises en place.

Dans les séances que nous menions avec les collègues, les outils comme calaméo, comme les blogs élèves ont pu non seulement faciliter notre travail, valoriser le travail élève et permettre une meilleure individualisation du suivi élève en situation d'écriture.

Ils sont donc apparu comme les meilleurs outils possibles par rapport aux objectifs que nous souhaitions atteindre avec les élèves.

J'insiste sur ce point: je n'ai pas essayé de former les professeurs à l'utilisation des «outils numériques pour les outils numériques» . En revanche, j'ai informé les collègues sur des les outils numériques que j'utilise (symbaloo par exemple) et qui pourraient leur être utiles, j'ai rappelé les outils numériques que je mettais à disposition, mais aussi les méthodes pédagogiques qui pouvaient être utile en recherche documentaire: «du copier-coller au copier-créer», le document de collecte, le dossier de collecte.

Evidemment, comme déjà écrit ici, je (avec mon collègue relais de l'ENT) me devais aussi d’accompagner les parent dans leur utilisation de l'ENT.

Cette fonction, je l'ai donc envisagée comme un prolongement naturel de mon travail. J'ai choisi trois actions phares:

1. Une chouquette party à la manière de Marthe au CDI , une idée sympathique gourmande et attractive

http://martheaucdi.overblog.com/les-r%C3%A9unions-cookies

2. Informer sur l'utilisation de l'ENT :

3. Création d'un livret informatique spécifique au collège qui synthétise les ressources et leur usage possible.

  • Car pour une fois la rémunération est la même... pour tous les certifiés. Si on y réfléchit,  ce forfait revient à moins de 34 euros sur 12 mois dans le cas de mon collège... Ce n'est donc pas une fois de plus pour :

- une «rémunération juste» que nous travaillons,

 pas plus que

- «juste pour la rémunération»...

Mais c'est bien surtout  dans le cadre d'une cohérence pédagogique qui s’appuie sur le faire et faire savoir, faire et partager son savoir. Et bien entendu grâce aux échanges suscités, on apprend aussi!

Trois actions phares

Trois actions phares

Commenter cet article