Savoir conter : savoir copier-reformuler, savoir copier-créer!

Publié le par Prof-doc en CDI (collège)

Ce matin, les élèves de 6èmes de la classe à PAC contes ont reçu Jean de l'atelier Raisin, conteur professionnel. Depuis 10 ans à l'initiative de ma collègue de français, Jean intervient sur plusieurs séances. Chaque année, la problématique est différente. Ce projet fédère l'énergie de l'équipe éducative (arts plastiques, musique, histoire, ... et documentation /français!).

Jean conte, fait réfléchir les élèves à ce qu'est conté, nous propose des exercices pour apprendre à poser sa voix, respirer... Nous apprenons à chanter ensemble... Et surtout les élèves content pour un spectacle devant des élèves de primaire. Les élèves reprennent les contes, les vire-langues en cours de français grâce à l'inépuisable énergie de ma collègue de français!

 

Ce travail m'est apparu comme un excellent entraînement oral pour apprendre à reformuler, comme un nouvel éclairage sur la méthode "copier-coller, copier-reformuler, copier-créer". En effet les élèves écoutent , puis doivent raconter à leur tour à leur façon : ils gardent la trame, et créent dans leurs mots  leur conte. La reformulation/création est donc l'objectif et se fait tout naturellement. Cette action pédagogique montre aux élèves qu'ils sont capables de reformuler. Elle constitue donc -entre-autres atouts pédagogiques- une excellente étape pour mettre les élèves en confiance, leur montrer qu'ils sont capables sans perdre l'essentiel de retransmettre une histoire. Comme ils pourront donc le faire pour retransmettre  les idées d'un texte!

 

Note : à chaque fois, je propose un travail spécifique lié aux contes : la création de contes à la façon de Warja Lavater en était une première étape.

Savoir conter : savoir copier-reformuler, savoir copier-créer!
Savoir conter : savoir copier-reformuler, savoir copier-créer!

Décidément, la dynamique du copier-coller au copier-créer s'applique à de multiples actions pédagogiques!

Didacdoc

Publié dans Copier-créer